Philippe Jaenada

La Serpe

Éditions Juillard, 23 euros
Un matin de 1941, dans un château sinistre, trois corps sont retrouvés, massacrés à la serpe. L’unique héritier des victimes est vite suspecté et accusé. Un fait divers aussi diabolique, un personnage aussi ambigu qu’Henri Girard et un avocat aussi brillant que Maurice Garçon, ne pouvaient laisser Philippe Jaenada indifférent. En se plongeant dans les archives, l’auteur a décelé d’infimes indices sur lesquels il s’appuie pour mener une deuxième enquête et une fois de plus, avec son style digressif et son humour parfois loufoque, il fait mouche. Déjà couronné par le prix Femina.