Edmonde

Précédé d’une intervention de Sylvie Clair 
Conservatrice générale des Archives municipales de Marseille

Nous sommes en 1938, et le bal tragique commence. Voici la fille de l’ambassadeur François Charles-Roux prête pour se marier, comme d’innombrables jeunes filles de son âge. Mais rien ne se passe comme prévu. Arrachée à l’amour de son fiancé Camillo Caetani, dont le mariage ferait d’elle une duchesse, arrachée à la France de Vichy par l’intelligence visionnaire de son père, arrachée à la douceur du lien avec sa sœur, la belle Cyprienne, princesse del Drago, par l’Italie des Chemises noires, elle revient à Marseille dans la maison des Gounelle au Cabot . C’est à pied que l’on rejoint ses amis les Pastré à Montredon pour y construire un spectacle shakespearien sous l’occupation pourtant attentive … On skie à Megève, mais on renseigne la Résistance. On joue du piano avec Samson François, mais on planque les réfugiés dans le jardin. On roucoule avec les Vilmorin, mais on compte les morts dans le Who’s Who macabre de la guerre. Sous les bombes, dans les officines du pouvoir, dans les infirmeries militaires, Edmonde le soldat de la 5e DB n’a pas froid aux yeux. En 1945, elle ne sera ni fiancée, ni duchesse, ni du beau monde, mais de tous les mondes à la fois. Ce roman-fresque raconte superbement la métamorphose d’Edmonde en femme libre.

Edmonde, édtions Stock, 21.50 euros

0
Votre commande